Quoi de neuf dans Debian 11 “Bullseye” ?

thumbnail-news-debian

Après deux ans de développement, Debian 11, nom de code “Bullseye”, est disponible en version stable depuis le 14 août 2021. Comme les précédentes versions, elle bénéficie d’un support (mises à jour) de 5 ans. Faisons le tour des principaux changements et nouveautés de cette version.

Bullseye, le nom de code de Debian 11

Une tradition chez Debian est de donner à chaque version un nom de code provenant des films d’animation Toy Story.

Pour Debian 11, le nom retenu est Bullseye, le cheval de Woody depuis Toy Story 2.

Dans le passé nous avons eu :

  • Buster, le chien d’Andy pour Debian 10
  • Stretch (la pieuvre dans Toy Story 3) pour Debian 9
  • Jessie (la cowgirl depuis Toy Story 2) pour Debian 8

Et pour les deux prochaines versions, nous aurons :

  • Bookworm (le ver vert dans Toy story 3) pour Debian 12
  • Trixie (un tricératops de Bonnie dans Toy story 3) pour Debian 13

Cette tradition vient que Bruce Perens travaillait chez Pixar en même temps qu’il dirigeait projet Debian d’avril 1996 à décembre 1997 à la suite de Ian Murdock, le fondateur du projet.

L’architecture PC 32 bits toujours supportée par Debian 11

De nombreux OS délaissent l’architecture PC 32 bits (i386) pour uniquement supporter le 64 bits (amd64). Il est vrai que depuis plus de 10 ans les ordinateurs sont équipés uniquement de processeur 64 bits, mais certains peuvent encore se servir d’ancienne machine avec dans CPU 32 bits.

Eh bien, bonne nouvelle si c’est votre cas, Debian continue de supporter l’architecture PC 32 bits

Précisons aussi que la distribution supporte aussi de nombreuses autres architectures…

Noyau Linux 5.10 LTS

Dans “Bullseye”, le noyau Linux passe en version 5.10. C’est une version LTS c’est-à-dire avec un support à long terme.

Par rapport à la version du noyau 4.19 de Debian 10, cette nouvelle version permet, entre autre, :

  • La prise en charge de matériels récents (nouvelles cartes graphiques Intel ou AMD, divers contrôleurs comme celui de la Nintendo Switch, …).
  • Le support de nouveaux systèmes de fichiers, dont notamment le support natif du système de fichier exFAT.
  • L’utilisation du récent protocole pour VPN WireGuard.
  • D’avoir une sécurité système renforcée.

De nombreux paquets mis à jour dans Debian 11 “Bullseye”

Debian 11 “Bullseye” propose environ 57 700 paquets dont plus de 13 370 nouveaux. Plus de 60 % sont des mises à jour de paquets déjà présents dans la base de Debian 10 “Buster”. Par contre, 13 % des paquets de Buster ont été supprimés (devenus obsolètes, plus maintenus, …).

Pour rappel, Debian 10 “Buster” proposait environ 55 000 paquets.

Les environnements de bureaux de Debian 11

L’environnement par défaut de Debian 11 (si vous n’en choisissez pas un autre à l’installation) reste GNOME. Il passe en version 3.38. Parmi les principales nouveautés de Gnome 3.38, il y a, entre autre :

  • Un menu des applications remanié où il devient possible de réorganiser les lanceurs.
  • Des améliorations pour des barres Système et de Notifications

Retrouverez plus de détails sur Gnome 3.38 ici.

Avec Gnome 3.38, vient une application appelée Contrôles Parentaux (paquet malcontent). Mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, cette application ne fait pas de filtrage internet pour protéger les enfants de certains contenus non adaptés à leur âge. Elle permet un contrôle sur les applications qu’un compte enfant peut utiliser/installer ou non.

Si vous voulez un contrôle parental sous Linux filtrant l’accès internet et limitant le temps de connexion et d’utilisation, je vous recommande CTParental qui marche aussi sous Debian.

Les versions des autres environnements disponibles évoluent aussi :

Les applications populaires

La plupart des applications populaires sont mises à jour, mais, pas forcément dans leur dernière version disponible. Par exemple :

  • LibreOffice passe en version 7.0.
  • Gimp en version 2.10.22
  • Gnucash en version 4.4
  • Handbrake en version 1.3.1
  • VLC en version 3.0.16

Pour profiter des dernières versions d’applications, je vous recommande d’installer la prise en charge du format Flatpak et les d’installer depuis ce format.

Plusieurs distributions basées sur Debian stable, intègre déjà de base sa prise en charge :

Et leurs nouvelles versions basées sur “Bullseye” vont bientôt arrivées…

L’impression et de la numérisation facilitées

Pour faciliter l’utilisation d’une imprimante ou d’un scanner sous Linux, Debian intègre deux utilitaires qui permettent d’utiliser ces périphériques sans avoir à installer des pilotes spécifiques :

  • CUPS pour les imprimantes. Il pouvait déjà servir dans Buster avec les imprimantes réseau. Et à présent, dans Bullseye, cela s’étend aussi aux imprimantes connectées en USB grâce à la prise en charge du protocole IPP-over-USB grâce au paquet ipp-usb.
  • et SANE pour les scanners qui s’appuie aussi sur ipp-usb pour ceux branchés en USB.

Fini les galère pour trouver des pilotes qui n’existe pas forcement sous Linux…

Et d’autres améliorations…

Parmi les autres nouveautés, j’en note une intéressante : l’ajout d’une nouvelle commande open qui permet, en ligne de commande, d’ouvrir des fichiers avec leur application par défaut. Exemple :

open documents.odt

Où télécharger les ISO de Debian 11 “Bullseye” ?

Pour récupérer les ISO d’installation de Bullseye, rendez-vous sur la page de téléchargements du site officiel de Debian.

Pour chacune des architectures PC 32 bits (i386) ou 64 bits (amd64), vous pouvez choisir de télécharger :

  • une image ISO réduite, dite aussi netinst, qui ne contient que le lanceur de l’installation et qui téléchargera les paquets à installer depuis internet.
  • ou une image complète, qui, lors de l’installation, ne nécessite pas de connexion internet pour récupérer des paquets. Ces images sont disponibles pour tenir sur des DVD, BluRay ou CD.

Sinon, vous pouvez aussi opter pour des images Lives (qui permettent de tester sans installer) que vous pouvez télécharger depuis cette page.

Pour aller plus loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.