Installation et utilisation de Flatpak sous Debian

Tutoriel Flatpak sous Debian

Flatpak est un système de gestion de distribution sécurisé et simple d’applications Linux. Depuis peu, plusieurs distributions Linux l’intègrent directement, mais pas Debian. Aussi, voici comment installer et utiliser Flatpak sous Debian.

Introduction : Qu’est-ce que Flatpak ?

Dénommé, jusqu’en mai 2016 xdg-app, Flatpak est un framework de distribution et de virtualisation d’applications sous Linux.

Un paquet Flatpak (.flatpakref) embarque toutes les dépendances logicielles nécessaires à son fonctionnement sans avoir besoins de les installer. Ainsi, une application Flatpak se lance directement sans dépendre de l’état de ce dernier. De plus, l’application s’exécute dans une sandbox qui l’isole du reste du système et ainsi augmente la sécurité de ce dernier.

Toutefois, le fait que l’application Flatpak embarque toutes ses dépendances, sa taille augmente par rapport à un paquet normal.

Aussi, un magasin d’applications Flatpak existe, le Flathub. Et on y trouve déjà des nombreux paquets d’applications, la plupart libre et bien connues comme LibreOffice, GIMP, VLC…

flathub

Et depuis que Flatpak est passé en version 1.0, le 20 juin 2018, après 3 ans en Bêta, certaines distributions l’intègrent déjà comme source de paquets à leur gestionnaire de logiciels sans rien avoir à configurer.

Installer la prise en charge de Flatpak sous Debian

Installation de Flatpak sous Debian

L’installation de la prise en charge de Flatpak sous Debian est très facile. Le paquet du framework Flatpak est présent sur les dépôts de Debian 9 Stretch et pour l’installer, faites dans un terminal :

sudo apt install flatpak

Pour Debian 8 Jessie, il est possible de l’installer depuis les dépôts backports.

Pour les aventuriers, sous Debian 9 Stretch, une version plus récente est installable depuis les dépôts stretch-backports.

Prise en charge des Flatpak par le gestionnaire de logiciels (GNOME Software ou KDE Discover)

Deux plugins existent pour intégrer le format Flatpak aux gestionnaires de logiciels de GNOME (GNOME Software) et de KDE (KDE Discover).

Pour GNOME Software, faites :

sudo apt install gnome-software-plugin-flatpak

ou pour KDE Discover (à partir de Debian 10 Buster) :

sudo apt install plasma-discover-backend-flatpak

Et redémarrez votre système.

Ajout d’un dépôt

L’ajout d’un dépôt se fait en ligne de commande :

flatpak remote-add --if-not-exists nom_local https://adresse_vers/fichier.flatpakrepo

--if-not-exists empêche d’avoir une erreur si le dépôt existe déjà

Par exemple, pour ajouter le Flathub :

flatpak remote-add --if-not-exists flathub https://flathub.org/repo/flathub.flatpakrepo

Utilisation de Flatpak

Installer un paquet Flatpak sous Debian

Si vous êtes sous GNOME (ou KDE sous Debian 10) avec le plugin, rien de plus simple :

  • Soit vous allez dans le gestionnaire de logiciel et vous recherchez l’application voulue et vous choisissez d’installer le paquet provenant du flathub.

Flatpak dans GNOME Software

  • Soit vous ouvrez nom_du_flatpak.flatpakref avec le gestionnaire de logiciel. Et vous l’installez.

Installation depuis fichier flatpakref

Sinon, vous pouvez le faire en ligne de commande :

flatpak install nom_du_flatpak

par exemple pour installer LibreOffice depuis le Flathub :

flatpak install flathub org.libreoffice.LibreOffice

Lancer une application Flatpak sous Debian

Généralement l’installation crée un lanceur dans le menu. Mais vous pouvez aussi lancer l’application depuis un terminal :

flatpak run nom_du_flatpak

Par exemple :

flatpak run org.libreoffice.LibreOffice

Mettre à jour toutes les applications installées

La mise à jour se fait en ligne de commande :

flatpak update

A partir de GNOME 3.30, elle s’intégre avec les autres mises à jour du système.

Supprimer une application installée

En ligne de commande :

flatpak uninstall nom_du_flatpak

Par exemple :

flatpak uninstall org.libreoffice.LibreOffice

Autres commandes utiles

Lister les applications flapak installées :

flatpak list --app

Chercher une application sur les dépôts (> version 1.0) :

flatpak search nom_appli

Lister les dépôts ajoutés :

flatpak remotes

Supprimer un dépôt :

flatpak remote-delete nom_depot

Aller plus loin

Voici quelques liens utiles :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

21 Commentaires

  1. Bonjour Le Tux Masqué,
    Hier soir j’ai réussi a ouvrir mes pdf turcs.
    C’est un peu du bricolage mais ça se passe comme ça: J’ouvre le pdf en question avec Inkscape en demandant a celui-ci d’utiliser l’option « Import Poppler / Cairo » concernant les préférences d’importation (l’option ımport interne me fait n’importe quoi avec l’alphabet turc). Puis, je ne touche a rien, j’enregistre le fichier en pdf. J’ai gardé les options par défaut( pdf 1,5 ; fontes incorporées). C’est ce nouveau fichier pdf que j’ouvre avec Libre Office. Et la le miracle, toutes les lettres spécifiques a la langue turque sont reconnues. C’est beau, c’est dommage que je ne comprenne pas tout. Je peut modifier mon pdf principalement en ajoutant des zones de texte.

    Il faut certainement que j’affine le truc (ça sort des pdf vachement lourds) mais pour l’instant j’en suis la avec Inkscape.

    Bonne journée.DAVOU

  2. Bonjour Le Tux Masqué,

    uname -a me renvoie: 4.19.0-11-amd64 #1 SMP Debian 4.19.146-1 (2020-09-17) x86_64 GNU/Linux
    Donc si je vous lis bien, mes mises a jours ne sont pas bien passées. Je suis déçu mais moyennement surpris.
    Je vais ( j’ai déjà commencé) sérieusement réfléchir a (désolé pour cette faute récurrente mais je n’ai pas toujours trouvé le a accentué sur mon clavier turc) a vos conseils pour une réinstallation propre. La aussi, je suis un peu déçu parce que je finis toujours par réinstaller mon système. Un jours, j’aimerais bien que Ian Murdock passe prendre un café et me dise que mon installation est nickel(le). Il ajouterait que ce qui est cool c’est que j’ai compris ce que j’ai fait et que je vais devoir arrêter de vous solliciter.
    Je n’ai vraiment pas une utilisation poussée de mon ordi. Il y’a quelques années, quand je suis passé a Linux, Ubuntu ne m’avait pas particulièrement séduit. Plus tard son raccourci vers amazon m’avait fâché et j’étais reparti chez windows. Avec Debian et KDE je suis revenu a Linux alors je suis un peu attaché a ces deux la pour l’instant. Surtout a Debian. Chez KDE rıen de spéciale vraiment pour mon utilisation somme toute basique (j’aime bien KDE connect et l’horloge approximative qui me fait rire).
    Grace a vous, j’ai commencé a utiliser apt, sudo fonctionne, l’installation de Flatpak s’est faite après avoir dit au revoir aux paquets cassés et j’ai installé la dernière version de LibreOffice même si cela ne m’a pas permis d’ouvrir mes fichiers pdf turcs correctement. İl me reste cette fameuse erreur de traitement du paquet initramfs-tools qui fini par me causer en turque dans le terminal.
    Une installation propre ça ne serait quand même pas du luxe. Je m’étais penché sur Mint LMDE mais je ne connaissais pas la distribution de Debian Facile. J’ai vu qu’il y’a pas mal d’article concernant Mint sur Numétopia.
    En Turquie, je n’ai pas « d’internet maison ». J’utilise le partage de connexion avec mon portable. Connexion que j’essaye de limiter pour garder un maximum de données pour mes cours en ligne. Sauriez-vous combien de Mo ou Go une nouvelle installation pourrait, au total et grosso modo, représenter ?
    Merci pour vos précisions sur la gestion des pdf. Je vais essayer de mon coté. Pour l’instant, j’ai installé OCR Feeder (via apt install) mais je n’arrive ni a le lancer ni a ouvrir un fichier pdf avec lui.

    Très bon week-end.

    Laurent.

  3. Rebonjour,
    La commande uname -a me renvoie ça:
    Linux debianlaurent2 4.19.0-10-amd64 #1 SMP Debian 4.19.132-1 (2020-07-24) x86_64 GNU/Linux

    La commande cat /etc/apt/sources.list me revoie ceci:

    deb cdrom:[Official Debian GNU/Linux Live 10.2.0 kde 2019-11-16T12:40]/ buster main

    deb cdrom:[Official Debian GNU/Linux Live 10.2.0 kde 2019-11-16T12:40]/ buster main

    deb http://deb.debian.org/debian/ buster main non-free contrib
    deb-src http://deb.debian.org/debian/ buster main non-free contrib

    deb http://security.debian.org/debian-security/ buster/updates main contrib non-free
    deb-src http://security.debian.org/debian-security/ buster/updates main contrib non-free

    buster-updates, previously known as ‘volatile’

    deb http://deb.debian.org/debian/ buster-updates main contrib non-free
    deb-src http://deb.debian.org/debian/ buster-updates main contrib non-free

    This system was installed using small removable media

    (e.g. netinst, live or single CD). The matching « deb cdrom »

    entries were disabled at the end of the installation process.

    For information about how to configure apt package sources,

    see the sources.list(5) manual.

    Voilà
    Bonne soirée
    Laurent

    1. et pour les commandes suivantes :

      ls /etc/apt/source.list.d/
      apt list --upgradable

      Vous pouvez aussi modifier le fichier source.list en commentant les deux premières lignes. Ainsi il ne cherchera à installer les paquets que depuis les dépôts :

      sudo nano /etc/apt/source.list

      puis mettez un # devant les deux premières lignes :

      # deb cdrom:[Official Debian GNU/Linux Live 10.2.0 kde 2019-11-16T12:40]/ buster main
      # deb cdrom:[Official Debian GNU/Linux Live 10.2.0 kde 2019-11-16T12:40]/ buster main

      Cordialement

    2. Bonjour Le Tux Masqué,

      La commande ls /etc/apt/source.list.d/ me renvoie ça:

      ls: impossible d’accéder à ‘/etc/apt/source.list.d/’: Aucun fichier ou dossier de ce type
      (j’ai l’impression que ce n’est pas ce que nous aurions voulu avoir)

      La commande apt list –upgradable me répond simplement ceci:
      En train de lister… Fait

      Je n’ai pas vraiment utılısé jusqu’au bout la commande sudo nano /etc/apt/source.list
      pour plusieurs raisons:
      – Quand je lance la commande je passe de bash-konsol a sudo-konsol (GNU nano 3.2). Le champ est vide.
      – Je ne sais pas trop comment l’utiliser. Par exemple: comment quitter, comment enregistrer?

      Je vous ai parlé du paquet cassé que Synaptic me demande de corriger avant de pouvoir mettre à jour le système. Ne pensez-vous pas que je devrais m’y coller? Et si oui, faudrait-il le réinstaller, le supprimer ou le supprimer completement? Il s’agit de: linux-image-amd64
      Linux for 64-bit PCs (meta-package); version installée: 4.19+105+deb10u7 ; dernière version disponible: 4.19+105+deb10u7 ; dépend de : linux-image-4.19.0-12-amd64 ; dépendances de debos , de supermin, de fakemachine.
      Et, que faire des paquets que synaptic m’indique comme étant installés et pouvant être supprimés?

      Une dernière question: souhaitez-vous que je vous contacte autrement qu’en commentant le sujet sur l’installation de flatpak? J’ai un peu l’impression de « polluer » l’article que vous avez rédigé avec mes commentaires qui s’éloignent du sujet initial.

      Bonne journée

    3. Autant pour moi, j’ai oublié le s à sources.list :

      ls /etc/apt/source.list.d/

      et

      sudo nano /etc/apt/source.list

      ces commandes sont pour vérifier vos conf pour les dépôts.

      linux-image est un paquet du noyau. Il semblerait que lors d’une mise à jour vous avez corrompu les choses.

      Alors pour désinstaller un noyau, on peut utiliser la commande :

      dpkg --purge linux-image-NNN

      avec NNN à remplacer par le numéro de version et de révision de votre noyau. Mais encore faut-il désinstaller le bon…

      Après, vous refaites les mises à jour pour qu’il se reinstalle bien.

      Cordialement

    4. Bonsoir LLM (si je peux me permettre),

      La commande « ls /etc/apt/sources.list.d/ » me renvoie:

      jami-main.list jitsi-stable.list skype-stable.list

      La commande « sudo nano /etc/apt/sources.list » (c’est quand même chouette d’être en sudo) me renvoie:

      deb cdrom:[Official Debian GNU/Linux Live 10.2.0 kde 2019-11-16T12:40]/ buster main

      deb cdrom:[Official Debian GNU/Linux Live 10.2.0 kde 2019-11-16T12:40]/ buster main

      deb http://deb.debian.org/debian/ buster main non-free contrib
      deb-src http://deb.debian.org/debian/ buster main non-free contrib

      deb http://security.debian.org/debian-security/ buster/updates main contrib non-free
      deb-src http://security.debian.org/debian-security/ buster/updates main contrib non-free

      buster-updates, previously known as ‘volatile’

      deb http://deb.debian.org/debian/ buster-updates main contrib non-free
      deb-src http://deb.debian.org/debian/ buster-updates main contrib non-free

      This system was installed using small removable media

      (e.g. netinst, live or single CD). The matching « deb cdrom »

      entries were disabled at the end of the installation process.

      For information about how to configure apt package sources,

      see the sources.list(5) manual.

      « vous avez corrompu les choses. » , « purge linux » , « désinstaller un noyau », « encore faut-il désinstaller le bon » plus les points de suspension qui vont avec, ça fout un peu les jetons. Vous ne seriez pas en train de me mettre en garde?

      Si je sélectionne le paquet cassé dans synaptic pour le supprimer, le risque de se tromper de paquet (linux-image) est quasi nul. Non?

      Pour info, je l’ai « sélectionné pour réinstalation » ça n’a pas marché. Synaptic m’a renvoyé dans mes 22 avec « Une erreur s’est produite … E: Internal Error, No file name for linux-image-amd64:amd64 »
      Synaptic a essayé d’installer linux-image-4.19.0-12-amd64 (version 4.19.152-1) et de réinstaller linux-image-amd64 (version 4.19+105+deb10u7). Sans succès.

      Aïe aïe aïe ouille.

      Bon week-end

      Laurent

    5. Bonjour Laurent,

      Synaptic n’est qu’une interface graphique qui fait la même choses que des commandes apt ou dpkg.

      Pour votre problème, voici ce que vous pouvez essayer :

      Supprimez le paquet posant problème, faites :

      sudo dpkg --purge linux-image-amd64

      puis pour nettoyer les dépendances qui resteraient :

      sudo apt autoremove --purge

      Et nettoyez le cache apt :

      sudo apt clean

      Alors mettez à jour votre système :

      sudo apt update && sudo apt dist-upgrade

      et pour appliquer la mise à jour du noyau, redémarrez :

      sudo reboot

      Après si ça ne marche pas, on peut encore chercher une solution, mais peut-être devriez-vous envisagez une solution plus radicale : réinstaller votre système. Cela aura l’avantage de vous faire repartir sur une base saine…

      Cordialement

    6. J’ai fait une erreur en vous raccourcissant à LLM. Ca n’a rien avoir avec Le Tux Masqué.
      « Qui fait le malin tombe dans le ravin » me répétait mon père.

    7. Bonjour LTM,

      Merci, youpi tralala, merci.
      Grace à votre aide de ces derniers jours et en suivant vos tutoriels (Flatpak et LibreOffice sous Debian), j’ai installé la dernière version de Libre Office via Flatpak. Merci. J’utilise donc maintenant la version 7.0 alors que j’utilisais la version 6.1 disponible sous Debian. Merci. C’est quand même pour ça que j’étais venu initialement faire un tour sur votre site. Merci.

      Voilà quelques explications de mes manœuvres :
      D’abord, après une sauve-garde de mes données (ça ne peut pas faire de mal) j’ai suivi tranquillement vos commandes ; Depuis dpkg –purge linux-image-amd64 jusqu’à reboot.
      J’en ai profité pour un petit tour sur Debian-Facile afin d’ avoir quelques explications de texte supplémentaires.
      Je me demande d’ailleurs quelle est la différence entre apt… et apt-get…
      Après le redémarrage, j’ai fait un tour sur Synaptic pour savoir comment il prenait les choses. Il va bien. Je n’ai plus le message d’erreur au démarrage de synaptic concernant le paquet cassé et les paquets pouvant être supprimés ont été supprimé.

      Dans les réponses aux différentes commandes que vous m’avez conseillées de faire il y’a un truc que je ne comprends pas bien et dont je ne sais pas trop quoi faire :

      E: mkinitramfs failure cpio 141 gzip 1
      update-initramfs: failed for /boot/initrd.img-4.19.0-11-amd64 with 1.
      dpkg: erreur de traitement du paquet initramfs-tools (–configure) :
      initramfs-tools paketi post-installation betiği kuruldu alt süreci 1 hatalı çıkış kodu ile sona erdi###…….…

      D’abord il me parle en turc (j’y reviens plus bas parce que c’est l’origine de mes pérégrinations sur votre site) mais surtout je vois bien qu’il y’a une erreur quelque part qui n’est pas résolue.

      Ensuite je me suis dit qu’il était temps de relancer les procédures Installation et utilisation de Flatpak puis Installer la dernière version de Libre Office sur Debian. Vous avez déjà compris, ça a bien marché. Merci (je ne sais pas si je l’avais déjà dit)

      Dans le tutoriel sur Flatpak il y’a, je crois, une coquille.
      Vous indiquez une commande générique pour l’installation d’un dépôt :
      « flatpak add-remote –if-not-exists nom_local https://adresse_vers/fichier.flatpakrepo »
      Comme je ne suis pas très malin, je l’ai copiée dans mon terminal et j’ai évidement reçu un message d’erreur. Quelque chose comme : ce n’est pas une commande flatpak. J’ai alors regardé l’aide proposée sur les commandes de flatpak (là aussi en turc : remote-add             Yeni bir uzak arşiv ekle (URL’yle)).
      J’ai compris que la commande est remote-add et non add-remote. C’est d’ailleurs la commande que vous signalez pour l’installation du dépôt flathub.
      Dans le tutoriel sur Libre Office vous indiquez d’ « entrez la commande suivante dans un termail ». Je peux prendre quelques secondes à comprendre qu’il s’agit du terminal.
      L’ aide que je peux apporter sur ces deux tutoriels s’arrête là.

      Comme vous l’avez vu mon ordi me parle en turc de temps en temps. En fait je suis arrivé en Turquie le mois dernier et j’ai commencé les cours de turc il y a 15 jours (en ligne compte tenue de la situation sanitaire actuelle). Mon prof, nous envoie des fichiers pdf que nous devons utiliser pour les exercices. En cherchant un logiciel open source pour éditer ces fameux pdf je me suis mis à utiliser Open Office Draw. Mon principal problème c’est que lors de l’ouverture dans Draw celui-ci ne reconnaît pas certaines lettres spécifiques de la langue turque ( ğ, ş, ı [i sans point]). J’ai posté plusieurs demandes d’aide ici ou là et deux personnes, sur le site AskLibO, ont essayé de me guider. Aucune des pistes tentées n’a résolu le problème. Il me restait à essayer l’une des solutions évoquées : utiliser la dernière version de Libre Office. Et me voilà arrivé sur votre tutoriel.
      Pour le dire rapidement (ça va me changer) Libre Office 7.0 ne fait pas mieux, pour l’instant et chez moi, que sa petite sœur 6.1 concernant la reconnaissance de mes trois lettres turques.
      On ne peut pas tout avoir.
      Si vous avez une idée, si vous connaissez quelqu’un qui pourrait avoir une idée pour régler ce problème ou si vous connaissez un autre logiciel libre capable d’ouvrir et d’éditer mes fameux exercices turcs, je suis preneur.

      Une dernière fois pour ce soir, Merci

      Bonne soirée

      Laurent

    8. Bonsoir Laurent,

      Merci pour vos relevés d’erreurs ! En effet il y avait coquille sur le modèle, mais pas sur la commande pour ajouter le flathub 😉

      Je ne parle pas le turc non plus ! désolé… Plus sérieusement, le système a du se prendre les pieds quand il a configuré la régionalisation de votre machine.
      (Je trouve qu’il y a vraiment un truc pas net dans votre installe. Trop de choses sont à réparer…)
      Mais pour reconfigurer les langues, faites :
      * Methode 1 :

      dpkg-reconfigure locales

      .

      choisissez fr_FR.UTF-8.
      * Methode 2 :

      sudo update-locale LANG=fr_FR.UTF-8 LANGUAGE=fr_FR

      .

      Après pour vérifier, faites :

      locale

      .

      Tout doit être fr_FR.UTF-8.

      Puis pour installer les paquets de langues manquants :

      sudo apt-get install $(check-language-support)

      .

      ou pour uniquement ceux concernant KDE :

      sudo apt install kde-l10n-fr

      .

      Enfin redémarrez l’ordi ou juste déconnectez et reconnectez vous.

      Et pour l’erreur, vous l’avez quand ?

      Sinon, concernant APT et APT-GET :

      Au début, il y avait eu apt-get et apt-cache. Puis, est né APT qui fusionne les commandes des deux juste sous apt. Et puis, ça fait moins de caractères à taper…

      Exemple :
      apt-get update (mise à jour du cache apt) devient apt update
      apt-get upgrade => apt upgrade
      apt-cache search (chercher un paquet) apt search
      etc.

      Pour votre PDF, c’est un PDF avec champs prévu pour être modifié ou c’est un PDF simple sans champs et vous voulez ajouter des zones de texte ou autre par-dessus ?

      Bon W-E

    9. Bonsoir Le Tux Masqué

      Merci pour vos précisions.

      Pour l’erreur qui me cause en turc dans le terminal, je ne sais plus après quelle commande je l’ai vue pour la première fois. Ceci étant, elle est signalée dans la quasi totalité des commandes apt que j’ai utilisées. (Je n’utilise plus apt -get 🙂 , pas folle la guêpe).
      Par exemple j’ai utilisé les commandes dans cet ordre : update ; list –upgradable (jusque là rien de spécial) Puis upgrade et c’est là qu’elle arrive. C’est la même chose pour les commandes dist-upgrade ; install -f et install –fix-broken (c’est les deux même commandes celle-ci, non?) et autoremove. Elle n’apparaît pas avec les commandes suivantes (faut quand-même pas exagérer) autoclean et clean.

      Alors, par exemple, avec apt upgrade je vois d’abord parmi les informations renvoyées : « update-initramfs: deferring update (trigger activated) ».
      Puis viennent ces détails (Le début est spécifique à , la fin est la même pour toutes les commande):

      Current default time zone: ‘Europe/Istanbul’
      Local time is now: Sun Oct 25 20:00:31 +03 2020. (Une heure de plus que chez Le Tux Masqué???)
      Universal Time is now: Sun Oct 25 17:00:31 UTC 2020.
      Run ‘dpkg-reconfigure tzdata’ if you wish to change it.

      Traitement des actions différées (« triggers ») pour mime-support (3.62) …
      Traitement des actions différées (« triggers ») pour hicolor-icon-theme (0.17-2) …
      Traitement des actions différées (« triggers ») pour desktop-file-utils (0.23-4) …
      Traitement des actions différées (« triggers ») pour initramfs-tools (0.133+deb10u1) …
      update-initramfs: Generating /boot/initrd.img-4.19.0-11-amd64
      W: Possible missing firmware /lib/firmware/nvidia/gv100/acr/ucode_load.bin for module nouveau

      gzip: stdout: No space left on device
      E: mkinitramfs failure cpio 141 gzip 1
      update-initramfs: failed for /boot/initrd.img-4.19.0-11-amd64 with 1.
      dpkg: erreur de traitement du paquet initramfs-tools (–configure) :
      initramfs-tools paketi post-installation betiği kuruldu alt süreci 1 hatalı çıkış kodu ile sona erdi
      Des erreurs ont été rencontrées pendant l’exécution :
      initramfs-tools
      E: Sub-process /usr/bin/dpkg returned an error code (1)

      Concernant mes PDF voilà ce que je peux vous raconter:

      Ce ne sont pas des pdf avec des champs prévus pour être modifiés. Ce sont des pdf tout simples. Je sais que c’est possible de les changer avec le lecteur Acrobat ou via Pdf Xchange. C’est ce qu’utilise le prof et les fichier sont d’ailleurs générés par PDF-Xchange. Sauf que ce qui m’amuse c’est d’essayer de trouver une solution du côté du libre.
      Notre prof nous envoie non pas deux formats différents mais disons deux qualités différentes.
      L’un semble être un vieux fichier, mal scanné…. LibreOffice Draw à vraiment de la peine avec celui-là. Du coup je fait des petits copier-coller successifs depuis Okular jusqu’à Writer. Je remets en ordre le texte et je retape les lettres turques qu’il ne reconnaît pas. C’est pas commode.
      L’autre fichier, celui d’une meilleur qualité, j’ai plus l’impression que c’est une version numérique des belles pages de mon livre de leçons plus qu’une version scannée (c’est une façon de parler évidement). Draw se débrouille relativement bien avec cette qualité. Je dois refaire un peu la mise en page parce que des fois il s’emmêle un peu les pinceaux mais ça reste correct et j’obtiens des champs que je peux déplacer, remplir etc. Ceci étant dans ces documents, Draw n’arrive pas à reconnaître les lettres spécifiques turques. Je dois toutes les retaper (et les turcs aiment bien leur alphabet). C’est quand même étrange que je puisse taper ces lettres si la police n’était pas reconnue. Le correcteur orthographique me souligne même mes fautes en turc (je n’en fais pas beaucoup) .

      Voilà c’était tout pour ce soir.

      Çok teşekkürler. İyi akşamlar, gürüşürüz.

      Laurent

    10. Bonjour Laurent,

      Que vous dit uname -a ? En principe, vous devriez être avec un noyau 4.19.0-12 si les mises à jour sont bien passées !

      Sinon, pour éviter de passer encore du temps à chercher à solutionner ces problèmes qui semblent s’additionner (manque de place dans /boot, fichiers de drivers nvidia visiblement corrompu,…), je vous recommande fortement de refaire une installation propre de votre système. Et si vous le faites, juste pensez à ne pas remplir de mot de passe pour le compte administrateur. Ainsi, l’utilisateur que vous créez à l’étape d’après sera automatiquement Admin (membre du groupe sudo). Vous tenez à KDE ? sinon, je vous recommande la distribution Debian-Facile (100% Debian avec XFCE et plusieurs choses pour facilité la vie des novice) ou LMDE (Linux Mint Debian Edition avec Cinnamon et les outils Mint qui facile plusieurs opération). Les deux intégres de base la gestion du format Flatpak…

      Concernant l’édition de PDF, pour ma part, j’utilise aussi Draw pour ajouter des champs si le PDF de base ne le permet pas. Sinon pour une reconnaissance du texte (mais avec risque de perte de mise en page) j’utilise OCRFeeder disponible sur les dépôts debian (sudo apt install ocrfeeder) ou le flathub. A^près la reconnaissance, j’enregiste dans le resultat dans un fichier ODT qui s’ouvre avec LibreOffice.

      Bien cordialement

  4. Bonjour,
    J’ai découvert votre site en cherchant comment installer la dernière version de LibreOffice sur Debian. (J’utilise Debian 10, KDE)
    Alors, j’ai suivi la première méthode (je trouve d’ailleurs vos explications très accessibles, merci) et me voilà sur comment installer flatpack sous debian.
    Sauf que dès que j’essaye la première commande (sudo) je m’aperçois que je « n’apparaît pas dans le fichier sudoers. » et que « Cet événement sera signalé. »
    Je n’ai jamais compris ce que j’ai fait ou pas fait pour ne pas pouvoir utiliser la commande sudo apt install…. J’aimerais bien comprendre un de ces jours.
    Alors, j’essaye avec la commande su. Et là, je suis rassuré deux seconde en entrant comme super user. Je me dis que je suis pas mal mais dès que lance la commande apt install flatpak (voire même sudo….flatpak) c’est le bazar dans ma tête ou dans mon ordi et mes espoirs s’amenuisent.
    J’ai des paquets avec des dépendances non satisfaites (j’aimerais les satisfaire mais je ne sais pas comment faire), des recommandations, des suggestions, des indications. Je suis ce que me raconte le terminal. Je lance « apt –fix-broken install » et plus loin « apt autoremov »; pourquoi pas?.
    Bref je vois bien que je n’arrive à rien et que je n’y comprends pas plus.
    Si vous souhaitez me guider ou si vous connaissez quelqu’un qui veut bien m’aider de temps en temps à comprendre et à m’en sortir un peu avec tout ça, je suis preneur.
    Ensuite, je pourrai m’amuser grâce à vos articles et autres tutos.

    Bonne journée

    1. Bonjour Davou,

      Tout d’abord, concernant la commande sudo. Pour pouvoir l’utiliser, il faut que votre utilisateur soit membre du groupe sudo ce qui le rendra Administrateur du système.
      Pour l’ajouter au groupe sudo, connectez vous en root et faites dans un terminal :

      adduser votre_identifiant sudo

      puis pour vérifier, depuis votre compte, faites :

      groups

      Cela vous renverra la liste des groupes auxquels appartient votre utilisateur, dont, en principe, le groupe sudo. Et à présent, vous pouvez utiliser sudo pour lancer des commandes en mode Admin sans avoir à ce connecter en root ou utiliser su.

      Concernant votre problème de dépendances manquantes, cela apparait quand vous essayez d’installer quel paquet ? La commande suivante ne règle pas le problème ?

      sudo apt --fix-broken install

      Vous avez quel message exactement ?

      sudo apt autoremove est une commande qui sert à désinstaller les paquets plus nécessaires généralement des dépendances devenues inutile suite à la désinstallation d’une application par exemple.

      Cordialement

    2. Bonjour,

      Le Tux masqué, Merci d’avoir pris le temps de vous pencher sur mon message et merci pour votre réponse.
      Je ne sais pas trop si je suis en train de vous répondre ou de m’auto-commenter.

      Je vais essayer de répondre du mieux que je peux à vos demandes de précisions pour y voir clair:
      – D’abord, j’utilise un ordi sur lequel était installé windows. Cet ordi a deux disques durs. J’ai donc installé Débian 10 (KDE) sur l’un des deux. Quand je veux utiliser Linux (le plus souvent possible), je clique sur F12 à l’allumage et dans le boot manager je choisi Debian. Pas sûr que ça soit très orthodoxe. Quand j’ai besoin de windows (le moins souvent possible) je laisse s’allumer tout seul.

      Cette après-midi j’ai joué avec les paramètres du compte (Configuration système, gestionnaire d’utilisateurs) et j’ai activé « les privilèges d’administrateur à cet utilisateur (moi) ».
      Ce soir en revenant de la promenade, j’ai allumé mon ordi, j’ai lu votre message et je suis donc allé faire un tour dans le terminal. Avant de lancer la commande adduser, j’ai fait un essai comme celui de cette après-midi avec sudo apt install flatpak.
      Paf! plus de message du type « n’apparaît pas dans le fichier sudoers ».
      J’ai quand même lancé la commande « groups » pour voir ce qu’il me raconte. Et, j’obtiens ça: « cdrom floppy sudo audio dip video plugdev netdev bluetooth lpadmin »
      Y’a sudo, ça semble être ok, non?
      Concernant votre question sur les dépendances manquantes, je ne sais pas trop pour quelle installation de paquet ça me le fait. Je pense que j’avais déjà vu un bug quelques part lors des mises à jours par exemple mais je ne sais pas trop de quoi je cause là.
      Toujours est-il que lorsque je lance maintenant la commande « sudo apt install flatpak » j’obtiens ça:
      Lecture des listes de paquets… Fait
      Construction de l’arbre des dépendances
      Lecture des informations d’état… Fait
      Vous pouvez lancer « apt –fix-broken install » pour corriger ces problèmes.
      Les paquets suivants contiennent des dépendances non satisfaites :
      flatpak : Dépend: xdg-desktop-portal (>= 0.10) mais ne sera pas installé
      Dépend: libappstream-glib8 (>= 0.6.1) mais ne sera pas installé
      Dépend: libostree-1-1 (>= 2018.9) mais ne sera pas installé
      Recommande: xdg-desktop-portal-gtk mais ne sera pas installé ou
      xdg-desktop-portal-backend
      linux-image-amd64 : Dépend: linux-image-4.19.0-12-amd64 mais ne sera pas installé
      E: Dépendances non satisfaites. Essayez « apt –fix-broken install » sans paquet
      (ou indiquez une solution).
      J’essaye donc « apt –fixbroken install ». J’obtiens ce message:
      blablabla…
      Correction des dépendances… Fait
      Les paquets suivants ont été installés automatiquement et ne sont plus nécessaires :
      libmicrodns0 libnatpmp1 libyaml-cpp0.6 linux-headers-4.19.0-9-common
      linux-image-4.19.0-9-amd64
      Veuillez utiliser « sudo apt autoremove » pour les supprimer.
      Les paquets supplémentaires suivants seront installés :
      linux-image-4.19.0-12-amd64
      Paquets suggérés :
      linux-doc-4.19 debian-kernel-handbook
      Les NOUVEAUX paquets suivants seront installés :
      linux-image-4.19.0-12-amd64
      0 mis à jour, 1 nouvellement installés, 0 à enlever et 0 non mis à jour.
      3 partiellement installés ou enlevés.
      Il est nécessaire de prendre 0 o/48,3 Mo dans les archives.
      Après cette opération, 270 Mo d’espace disque supplémentaires seront utilisés.
      J’accepte de continuer et j’obtiens ça:
      (Lecture de la base de données… 395690 fichiers et répertoires déjà installés.)
      Préparation du dépaquetage de …/linux-image-4.19.0-12-amd64_4.19.152-1_amd64.deb …
      Dépaquetage de linux-image-4.19.0-12-amd64 (4.19.152-1) …
      dpkg: erreur de traitement de l’archive /var/cache/apt/archives/linux-image-4.19.0-12-amd64_4.19.152-1_amd64.deb (–unpack) :
      impossible de copier les données extraites pour « ./boot/vmlinuz-4.19.0-12-amd64 » vers « /boot/vmlinuz-4.19.0-12-amd64.dpkg-new » : échec d’écriture (Aucun espace disponible sur le périphérique)
      dpkg-deb: erreur: coller alt süreci (Relais brisé (pipe)) sinyali ile sona erdirildi
      Des erreurs ont été rencontrées pendant l’exécution :
      /var/cache/apt/archives/linux-image-4.19.0-12-amd64_4.19.152-1_amd64.deb
      E: Sub-process /usr/bin/dpkg returned an error code (1)
      Plus haut, il me dit que je peux utiliser la commande « sudo apt autoremove ». C’est ce que je fais et j’obtiens le même message qu’avec sudo apt install flatpak.
      Ce n’est pas la quadrature du cercle mais je vois bien que je tourne en rond.

      Je crois que je viens de vous donner la totalité de mes connaissances. Je peux quand même ajouter que quand j’ouvre le gestionnaire de paquets Synaptic, il m’informe directement qu’un paquet est cassé. En cherchant un peu (pas longtemps) je trouve facilement qu’il s’agit de: linux-image-amd64 ; version 4.19+105+deb10u7 ; Linux for 64-bit PCs (meta-package). Je veux bien le supprimer mais je ne sais pas s’il faut vraiment le faire et je ne sais pas s’il faut faire une suppression ou une suppression complète.
      De même, dans les paquets installés pouvant être supprimés, il y’en a 5 dont linux-image-4.19.0-9-amd64; version installée 4.19.118-2+deb10u1 ; Linux 4.19 for 64-bit PCs (signed); dans les dépendances il semblerait qu’il soit « en conflit avec Linux-image-4.19.0-9-amd 64- unsigned.

      Synaptic m’informe que je peux le supprimer mais me propose de le supprimer, de le supprimer totalement, de le réinstaller, de choisir d’autres paquets pour l’installation.

      Bon, je m’arrête là, il est tard , je vous ai assez embêté et je ne sais plus ce que je dis.

      Merci.

      PS: Quand j’aurai fini avec mes « à l’aide je ne sais pas ce qui se passe, j’aimerais bien comprendre » j’aimerais bien que vous m’expliquiez l’intérêt de l’anonymat du pseudo etc. Mon questionnement n’est absolument pas ironique. Je vois bien que ceux qui savent (Pouhiou, vous Le Tux Masqué) utilisent des pseudos mais je n’arrive pas à intégrer le truc et je continue à me balader avec mon vrai nom…..

    3. Bonjour Davou,

      Le passage en Admin comme vous l’avez fait par l’interface graphique pour la gestion des utilisateurs revient au même que l’ajout dans le groupe sudo en ligne de commande.

      D’après les logs envoyés, il semblerait que vous n’avez plus d’espace disque disponible sur votre disque Linux, ce qui pourrait expliquer pourquoi vous ne pouvez pas installer de nouveaux paquets. Quel taille d’espace libre vous avez ?

      Sinon par rapport à votre configuration, ce que vous avez fait s’appelle un Dual-Boot. En principe pas besoins de faire F12 pour choisir son OS au démarrage : à l’installation de Debian, il vous est demandé où installer GRUB un utilitaire qui, au démarrage de l’ordi, vous permet de choisir l’OS sur lequel démarrer. Par contre pour avoir le choix, il faut que le disque Windows soit connecté durant l’installation.

      Si GRUB est situé sur votre disque Linux, dans le BIOS passez ce disque en premier pour le démarrage et vous pourrez alors choisir entre Windows et Linux.

      Cordialement

    4. Bonjour Le Tux Masqué,

      Merci pour cette nouvelle réponse.
      Je vais changer mon nom parce que Bonjour DAVOU ça me fait tout bizarre. Serais-je déjà en train de comprendre l’intérêt du pseudo?…

      Merci pour vos explications sur le dual-boot. Je vais voir ce que je peux faire. Je pense que je n’avais pas installé le GRUB (c’est possible ça?). En tout cas, je ne me souviens pas en avoir fait exprès.

      J’avais bien pensé à la question de l’espace disque insuffisant mais ça me paraissait (« …échec d’écriture (Aucun espace disponible sur le périphérique)) peu probable . Et puis, je me disais que 270 Mo c’était pas énorme. Ce matin plusieurs mises à jours ce sont installées via Discover.
      Tout de suite, j’ai essayé de « tout mettre à niveau » dans Synaptic. Celui-ci me réponds sans détour « Impossible de mettre à jour le Système. Corrigez d’abord les paquets cassés ». Et bim dans ma tête.

      Voilà ce que me précise KInfoCenter sur la mémoire de mon ordi:
      Mémoire physique totale: 7,67Gio;
      Mémoire physique libre: 4,75 Gio (62%)
      Cache disque 15%
      Données des applications: 21%
      Mémoire libre Totale: 81%
      Mémoire physique utilisée: 18%
      12,63 Gio libre
      Mémoire d’échange libre 100%; 7,87 Gio
      Mémoire partagée: 191,.. Mio
      Mémoire tampon du disque: 80,.. Mio
      Cache disque: 1,21 Gio

      Dans le gestionnaire de disques, voilà ce que je trouve:
      *** Disque 1To /dev/sda (ça doit être celui sur lequel j’ai installé Debian)
      Table des partitions GUID
      Volumes:
      – Système d.. Partition 1.. 537 Mo FAT
      537 Mo – 530 Mo libre
      Périphérique /dev/sda1
      Type de partition Système EFI
      Contenu FAT (version 32 bit) monté sur /boot/efi
      -Système d..Partion 2 256Mo Ext2
      256 Mo – 7,4 Mo libre
      périphérique /dev/sda2
      Type de partition Système de fichier Linux
      Contenu EXt (version 1.0) monté sur /boot
      – Partition 3 999 Go LVM2 PV
      999 Go
      Péripherique /dev/sda3
      Type de partition LVM Linux
      Contenu Volume physique LVM2 (LVN2 001)

      *** Disque 128 Go /dev/sdb (ici je pense que c’est windows, ça doit pas être ça qui nous interesse)
      128 Go
      Table des partitions GUID
      Volumes:
      -Récupérati.. Partition 1.. 523 Mo NT..
      523 Mo
      Périphérique /dev/sdb1
      Type de partition Environnement de restauration Microsoft Windows (Système, pas de montage automatique)
      Contenu NTFS – non monté
      – Système d..Partition 2.. 105 Mo FAT
      105 Mo
      Périphérique /dev/sdb2
      Type de partition Système EFI (pas de montage automatique)
      Contenu FAT (version 32 bit) – non monté
      – Partition 3.. 17 Mo Inco…
      17 Mo
      Périphérique /dev/sdb3
      Type de partition Réservé Microsoft (pas de montage automatique)
      Contenu Inconnu
      – Système de fichiers Partition 4 basic data parttion 127 Go NTFS
      127 Go
      Périphérique /dev/sdb4
      Type de partition Données de base.
      Contenu NTFS – non monté
      -Système d.. Partition 5 602 Mo NT..
      602 Mo
      Périphérique /dev/sdb5
      Type de partition Environnement de restauration Microsoft Windows (Système, Pas de montage automatique)
      Contenu NTFS – non monté
      – Espace dis.. 1,4 Mo
      1,4 Mo
      Périphérique /dev/sdb
      Contenu Espace non alloué.

      Le Tux Masqué, avant de vous souhaiter une bonne soirée, je tiens une nouvelle fois à vous remercier. J’ai bien conscience que j’en demande et j’en écris un peu trop à chaque fois. C’est pourquoi je fais un peu le malin dans certaines phrases. En espérant que ça vous fasse sourire.

      Bonne soirée

  5. salut 🙂

    merci pour ce tuto qui va bien m’aider pour documenter les cahiers du débutant 🙂

    petite coquille : pour l’installation kde-discover, le paquet s’appelle plasma-discover-backend-flatpak 😉

    ++